Loading

Récupération d’eau de pluie : l’essentiel à savoir

Nous vivons dans une ère où la consommation de l’eau va crescendo, accompagnée dans l’autre sens d’un appauvrissement en ressources aquatiques, qui se reflète sur le prix de l’eau potable qui ne cesse d’augmenter. Une raison parmi plusieurs pour récupérer les eaux pluviales. A cet effet, il existe tout un système de récupération. Comment fonctionne-t-il ? La réponse dans ce qui suit.

Récupération d’eau de pluie : le principe

C’est simple. Lors des averses, l’eau qui tombe sur les toits des maisons trouve son chemin vers une cuve aérienne ou un réservoir enterré, à travers des gouttières qui lui sont reliées. Ensuite, l’eau est acheminée vers l’intérieur de la maison grâce à une pompe électrique. Là-bas, elle va alimenter les appareils ménagers et répondre aux besoins domestiques en eau. Donc c’est un système composés d’outils spécifiquement conçus pour la récupération d’eau de pluie, que vous pouvez acheter en ligne sur des sites spécialisés.

Qu’est ce qu’une cuve aérienne ou réservoir enterré ?

Ces deux là disposent d’un filtre qui débarrasse l’eau qui circule dans la gouttière de toutes les salissures, avant d’être réutilisée. Le choix entre une cuve aérienne ou collecteur et un réservoir enterré dépendra de l’usage que vous entendez faire de l’eau récupérée, ainsi que de la quantité de cette eau et de la place que vous pouvez allouer à cette fin.

Quelle différence entre les deux ?

La mise en place d’un collecteur est simple et rapide. L’eau est filtrée à sa sortie de la gouttière avant d’être stockée dans le collecteur, éliminant feuilles, brindilles et insectes, et empêchant la formation de vase et l’altération de l’eau. Les collecteurs permettent de récupérer jusqu’à 90% des eaux de pluie !

Dans la cuve enterrée, l’eau passe par un filtre automatique installé dans le sol avant l’entrée de la cuve. Ensuite une grille amovible se charge de filtrer l’eau. Une fois la cuve pleine, l’eau est redirigée vers le réseau d’eaux ménager