Loading
16

Comment protéger son potager des inondations ?

Grâce à de nombreuses études, vous avez découvert que votre bien était situé en zone inondable, mis à part les travaux rendus obligatoires par le règlement des Plans de Prévention des Risques, il existe plusieurs moyens de protéger vos biens. Que ce soit pour votre maison ou pour votre potager. Ces moyens ne sont donc pas infaillibles, mais ils peuvent vous permettre de limiter les dommages sur certains de vos biens. Dans un premier temps, le moyen le plus sûr va être d’entreprendre le déplacement de ces biens dans un endroit sec (à l’étage ou en dehors de la zone inondable), mais cela n’est pas toujours possible. Dans le cas où vous êtes dans l’impossibilité de les déplacer, des systèmes de barrières sont susceptibles de les protéger.

Commencer par la technique du bâchage. Une technique que l’on ne met pas tout le temps dans les priorités, mais qui est parfaitement indiquée pour protéger votre potager. Évidemment, il faudra l’adapter à votre potager en faisant en sorte de la faire tenir sous forme de pointe vers le haut de façon à ce que l’eau ne se puisse pas s’accumuler sur votre bâche, et par la suite s’effondrer. Cette solution sera donc facile à mettre en œuvre, peu chère, mais avant tout destinée à une protection temporaire.

Il existe également la solution des sacs de sable
Une technique qui va consister à remplir des sacs de sable à plat en quiconque toujours a disposé autour de votre potager et par rapport aussi au sens d’écoulement prévisible de l’inondation. Cette disposition va donc avoir pour effet de former une barrière permettant de limiter la pénétration de l’eau et de la filtrer le cas échéant si une pollution était à déplorer. Les sacs de sable sont envisageables pour l’obturation des ouvertures. Concernant sa mise en œuvre, il sera difficile de la mettre en place tout seul, car les sacs de sable sont en général lourds. Son coût peut être variable.

Il existe également un autre style de sac qui va donc être les sacs absorbants encore moins connus que les sacs de sable, mais qui vont avoir pour premier but d’absorber l’eau. Ils vont également servir de remparts afin d’endiguer et de la canaliser en cas d’inondation. Ils présentent un avantage notable en termes de manipulation et de stockage. Il ne faudra néanmoins pas oublier que le prix sera environ deux fois plus élevé qu’un sac de sable.

Il existe donc sur le marché une multitude de protections efficaces à utiliser pour préserver votre potager de l’eau et contre les dégâts d’une inondation. Même si le moyen le plus sûr reste le déplacement de ce potager en hauteur ou encore à l’écart des zones pouvant être atteint par l’eau. En effet, l’efficacité de ces protections est assujettie à plusieurs conditions : vitesse de la montée des eaux, du courant, hauteur maximum de la submersion, type de construction, ou encore l’âge de la construction.

La plupart de ces mesures sont donc différentes au niveau de leur utilisation
Tout va alors dépendre de ce que vous voulez protéger : s’il ne s’agit que de quelques biens et que vous préférez une protection simple, choisissez la bâche (peu coûteuse, elle vous offrira une protection simple, mais efficace pour quelques éléments), si vous préférez protéger votre bâtiment en entier, voire un ensemble (immeuble, îlot urbain), choisissez une des autres protections en fonction de la réglementation de votre budget, ainsi que de la facilité de mise en œuvre.

Leave a Reply